Martine Chevaucherie

Attachée à un groupe d’Elus à la Communauté Urbaine de Bordeaux

Parcours migratoire

Arrivée à Bordeaux en 1996.

De 1977 à 1996 Expérience professionnelle  Editions et Publicité à Paris.
1996, grand tournant mon compagnon bordelais ou plus précisément Floracais ne se sent plus bien à Paris. Et me voilà à Bordeaux. Dans les premiers temps c’était comme des grandes vacances. A l’arrivée de Matthieu mon deuxième fils  je prends plaisir à consacrer du temps à mes enfants.
Mais au bout d’un moment j’ai envie de travailler et de me réinvestir. Et là commence le parcours du combattant, beaucoup plus d’agences de communications que de publicité. C’est un peu le choc. Les postes de Chef de Fabrication sont très très rares et plutôt donnés à des hommes.

Je m’essaie à faire la « commerciale » pour une société parisienne mais ce n’est pas mon truc.  Puis je m’engage pour une démarche écologique qui me donne quelques contacts et j’intègre une agence de communication. Après quelques années, je fais une formation intitulée « Certificat International d’Ecologie Humaine » puis je créée une boutique de prêt à porter Bio. C’était surement un peu trop tôt pour Bordeaux… Trois ans plus tard j’intègre la Communauté Urbaine de Bordeaux et je deviens collaboratrice pour un groupe d’Elus. Ce travail m’apporte beaucoup et me permets de m’intéresser d’une façon plus concrète à des sujets qui me tiennent particulièrement à cœur : le Développement Durable et l’Urbanisme.

Pour tout dire, toutes ces dernières expériences je ne les aurais pas faites à Paris. Je prends vraiment à cœur ces centres d’intérêt et je m’investis aussi dans ma commune de Floirac où je suis conseillère municipale.

Les Plus de Bordeaux

Sa douceur de vivre, son climat, la proximité du bord de mer  et de la campagne et le mimosa au mois de février.

Les Moins de Bordeaux

Pas très propre et pourtant  aujourd’hui c’est fabuleux comparé à 1996. Des transports en commun à améliorer. Ce sont des points cruciaux pour faire de Bordeaux la ville que tout le monde désire.

Le manque de commerce de proximité et cela pour une parisienne c’est terrible je n’y suis pas encore habituée…

Matsaï Mara

Une boutique de mode, de bijoux et de produits de beauté écologiques et équitables et  Mathilde est charmante.

Peponne

Pour manger une pizza avec les enfants.

La Vie Saine

Pour mes courses bio. Je suis cliente depuis mon arrivée.


Comments are closed.