Laure Martin

Généalogiste

Parcours

Ingénieur en génie civil (INSA Toulouse 1997), j’ai d’abord travaillé dans le bâtiment, puis dans les infrastructures ferroviaires. Cela m’a nourri pendant vingt ans et puis, fin 2015, burn-out…

2016 : crise existentielle, démission, déménagement, reprise d’études (DU Histoire et Généalogie Familiale, Université du Maine).

2017 : diplômée en juin, je crée en septembre mon cabinet d’études généalogiques, Ames d’Ancêtres.

2018 : retour vers le monde, l’envol et la paix !

Processus migratoire

Ouh la ! Vais-je citer toutes mes résidences ? Allez, j’ai envie, c’est parti !

Née à Lille en 1973, d’une ascendance ¾ ch’ti et ¼ bretonne, mon enfance a suivi les pérégrinations de carrière d’un papa cheminot. Sœur et frère nés à Bordeaux, puis Paris, Limoges, Pointe-Noire (sur la côte Atlantique du Congo Brazzaville), Toulouse, Tarbes, Lille à nouveau. Je quitte alors mes parents (j’ai 19 ans), pour suivre mon amoureux de l’époque à Toulouse, où je pose enfin mes valises pendant une quinzaine d’années : études, 1er job, 2ème job, mariage, divorce, PACS, maison, bébé. La vie, quoi !

Le travail nous amène à Caen, puis à Paris, où nous passerons cinq ans, avant d’enfin décider que nos vies nous appartiennent. C’est décidé, le renouveau se vivra à Bordeaux !

Les Plus de Bordeaux

La surprise et le plaisir sont venus du ciel ! Je vois enfin les nuages, le vent qui les pousse, les couchers de soleil qui les colorent…Grâce à la hauteur limitée des bâtiments, je me reconnecte aux saisons et au temps qui passe.

Mon lieu préféré à Bordeaux est… mon domicile ! Location miraculeuse au cœur des Chartrons, c’est un ancien garage, transformé en loft il y a vingt ans. J’apprendrais, au cours des recherches pour mon mémoire de généalogie, que le XIXème siècle l’a vu atelier de tonnellerie, transmis de père en gendres, et qu’il a fait partie d’une vente à la découpe par un « fils de », issu d’une famille de la noblesse parlementaire de Bordeaux, au XVIIIème. Je ne m’arrête pas là, le siècle précédent est à l’étude !

De ce lieu qui abrite ma mue, j’arpente à pied le quartier des Chartrons, pour ma vie quotidienne et pour mes recherches. Il y a une âme spéciale ici…

Les facteurs de progrès de Bordeaux

Mes flâneries pédestres gagneraient en légèreté si tous les propriétaires de canidés ramassaient les mines déposées par leurs petits amis !

En savoir plus sur Laure

Après ces mois de nécessaire retraite (au sens spirituel), le temps de la reconnexion au monde est venu pour moi. J’ai désormais besoin d’échanger, de partager, de parler et d’écouter.

Ames d’Ancêtres a aussi besoin de grandir (être connectée à mon essence n’empêche pas d’avoir une stratégie de réseautage !).

Au plaisir de vous rencontrer…

Laure

06-62-93-98-08

lauremartin31@gmail.com

www.amesdancetres.fr
www.facebook.com/Amesdancetres

Comments are closed.