Fabienne Ragoucy-Esteve

Conseil et création – Architecte d’Intérieur qualifiée

Processus migratoire

Mariée à un bordelais, par ailleurs caviste parisien, dégustateur et négociant en vins, j’ai connu Bordeaux au début des années 90, noire et “endormie”. J’avais été frappée par la beauté et l’élégance de l’architecture sous la crasse. Quand notre fils est entré au collège et que mon mari a vendu ses caves parisiennes pour se consacrer totalement au négoce et à la vente par Internet, ses autres enfants étant étudiants à Paris, nous avons décidé de changer de style de vie et de venir habiter Bordeaux, dans une maison avec un jardin et une cheminée, un vrai rêve de parisiens…

Les plus de Bordeaux

La lumière poudrée et la couleur de la pierre, quelque chose d’un peu suranné et pourtant délicieux dans la qualité de vie que j’appellerais la “dimension humaine”, les voyages sensoriels magnifiques autour des mystères inépuisables des grands crus bordelais, la nature présente au bord de ma fenêtre, couleurs, odeurs saveurs des saisons dans notre jardin.

Les moins de Bordeaux

Une forme de rapports humains codifiés qui manquent de spontanéité, la prééminence de l’argent et de ce que l’on montre par rapport à ce que l’on est, les a priori qui en découlent…

Vos bordelais à découvrir

Marie-Laure Fievet-Bugmann

réflexologue installée 34, cours Clémenceau à Bordeaux (06 80 15 59 71) (http://www.equilibre-et-sens.fr) entre les mains de qui la fatigue, les tensions, les douleurs s’envolent. Une sorte de fée pour retrouver le sourire et la joie de vivre…

Eric Cruzin et sa salle de gymnastique O-ZONE

25, rue Boulan 33000 BORDEAUX (05 56 52 61 45). (www.o-zone.fr ) Le contraire exact du snobisme, un lieu où, des bébés au grand-mères pétulantes, tous les membres se sentent bien et trouvent de quoi se maintenir en forme avec bonheur : cours divers, coaching privé, et machines en libre-service.

Jean-Christophe Esteve

pour sa manière de parler du vin (http://www.lalettredejeanchristophe.com) et ses trouvailles de petits vins dont le rapport prix-plaisir est la signature de son humanisme (http://www.jcesteve.com). Il a été longtemps le plus parisien des bordelais du vin. Et c’est aussi mon mari : personne n’est parfait !

En savoir plus sur Fabienne Ragoucy-Esteve

Lien vers le site de  autour des mots

Comments are closed.